Actualités

Début de campagne difficile

Encore impactés par les contraintes sanitaires imposées notamment à la restauration traditionnelle, un des principaux débouchés du merlu de ligne de St Jean de Luz, les pêcheurs font fasse à une nature moins généreuse et à une campagne tardive.

Avec plus d’un mois de retard la campagne de pêche est lancée, les gros poissons sont là, mais les tonnages restent en retrait par rapport aux années précédentes. La faute a une eau plus froide que d’habitude en cette saison ?

Chose positive ce démarrage tardif coïncide avec la réouverture des restaurants et les tonnages
modestes entretiennent de bons prix aux enchères à la criée. Lors de la quinzaine Semaine du 31 mai au 11 juin étaient en activité les navires :
NAHIKARI, KITTARA, AURRERA, GEROA, LE CLOE, POURQUOI PAS, PYRANAS, LASAI, VIKING II, AGUR, AHALDENA et SANS PEINE.

Avec la collaboration de l’Association APROMER et le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Organisation de Producteurs PECHEURS D’AQUITAINE a mis à disposition des piques-prix, aux couleurs de la marque, aux poissonniers acheteurs de merlu de ligne de St Jean de Luz.

Retrouver notre produit sur les étals, c’est la saison !

0

Posted:

Categories: Actualités

Bilan de la campagne de pêche 2020

La pêche ainsi que toute la filière ont été perturbées par la crise sanitaire COVID-19. Pêcheurs, poissonniers et restaurateurs ont dû s’adapter à ces nouvelles contraintes.

Concernant le merlu de ligne, à la demande de poissonniers, l’OP Pêcheurs d’Aquitaine a mis à disposition des piques-prix aux couleurs de la marque pour améliorer la commercialisation.

En ce 24 septembre, l’essentiel de la saison du merlu de ligne est passée et il est possible de faire un premier bilan en termes de tonnage et de valorisation.

Avec près de 20% de production en plus la pêche a été meilleure que l’an passé soit 229 tonnes en criée de St Jean de Luz / Ciboure au 24 septembre.

Les prix en criée sont stables mais cette stabilité cache néanmoins un fort contraste entre le printemps (principale saison), fortement impacté par la crise sanitaire, et l’été où le nombre de pêcheurs au merlu est plus faible et le poisson moins abondant.

Les pêcheurs qui ne pratiquent le merlu à la ligne qu’en pleine saison (printemps) ont dû temporairement faire face à des problèmes de commercialisation importants et certains d’entre eux se sont diversifié dans la vente directe à la population sous la forme de colis.

La plupart des bateaux pratiquant le merlu à la ligne s’apprêtent désormais à ramasser l’algue rouge (Gelidium) dont on extrait de l’Agar-agar de très bonne qualité. Certains préfèrent rester équipés pour la pêche au thon qui finira sa migration le long des côtes en octobre.

Vous trouverez néanmoins encore du merlu de ligne sur les étals car quelques pêcheurs font l’effort de pratiquer cette pêche toute l’année !

0

Posted:

Categories: Actualités

La crise sanitaire du COVID-19 impacte fortement les pêcheurs

Comme pour de nombreux producteurs la crise sanitaire que nous vivons impacte fortement l’activité.

Tout d’abord les gestes barrières et la distanciation sociale sont difficiles à mettre en œuvre sur un bateau de pêche où l’espace est réduit.

La demande en poisson est par ailleurs fortement perturbée : fermeture des restaurants depuis la mi-mars, de certains marchés, difficultés logistiques (certaines criées et poissonneries ferment…). Le comportement d’achat des français qui font face au confinement n’est aussi plus le même, les produits frais que l’on doit acheter tous les 2 ou 3 jours ont moins la côte…

Pour ces raisons, ce n’est seulement qu’une petite moitié de la flottille du merlu de ligne qui continue à travailler pendant la crise.

Semaine du 30 mars au 5 avril étaient en activité les navires : GUEVELLEZED, KITTARA, SANS PEINE, AURRERA, LASAI, AHALDENA, POURQUOI PAS, AGUR et VIKING.

Les pêcheurs innovent pour pallier à la fermeture de certains points de vente ou de grossistes en développant des ventes directes aux consommateurs.

La saison du merlu de ligne de Saint Jean de Luz qui s’étale essentiellement de mars à juin sera nécessairement fortement impactée par la crise sanitaire.

Soutenez les pêcheurs en continuant à acheter du poisson !

0

Posted:

Categories: Actualités

Des images du merlu dans son milieu naturel !

En juillet 2017, une campagne scientifique – du nom d’HaPoGé (Habitats, Polluants, Géologie du canyon de Capbreton) – a été réalisée mettant en œuvre le nouveau sous-marin hybride de l’Ifremer, le HROV Ariane à bord du navire du CNRS « Côtes de la Manche », sur le canyon de Capbreton.

La campagne HaPoGé a associé les équipes de l’Ifremer Anglet (LER Arcachon), de l’université de Bordeaux (Laboratoire EPOC) et de l’université de Pau et des Pays de l’Adour (Laboratoire IPREM). Elle avait plusieurs objectifs dont la connaissance de la morphologie des zones à tombants rocheux et zones à sédiment ainsi que la caractérisation des communautés benthiques de macro/mégafaune associées.

Les vidéos qui suivent ont été enregistrées par le sous-marin HROV Ariane lors de ses sorties sur le canyon de Capbreton au niveau de sites particuliers connus des pêcheurs sous les noms de « Roche du doigt mordu » ou « Potromoncou/Regina »… Et montrent des images du merlu dans son milieu naturel.

Quelques images d’un merlu dans le Canyon de Capbreton

Images des proies du merlu dans leur milieu naturel

Découvrez d’autres vidéos du merlu sur notre chaîne youtube et sur notre site web.

0

Posted:

Categories: Actualités

Le merlu de ligne de Saint-Jean-de-Luz de la mer à l'assiette !

L’OP Pêcheurs d’Aquitaine collabore avec Slow Food Bizi-Ona / Tous Gastronomes pour mettre en avant le merlu de ligne de Saint-Jean-de-Luz de “la mer à l’assiette”.

Merci à Rafael Indo, membre de la réputée Cofradía Vasca de Gastronomía de Saint-Sébastien, pour la réalisation d’un plat emblématique du Pays basque : le merlu salsa verde.

Bixente Marichular pour la présentation du reportage et la contribution vidéo du Comité Régional des Pêches Maritimes de Nouvelle-Aquitaine.

0

Posted:

Categories: Actualités

Campagne de pêche 2019 : le bilan

2019 : une campagne de pêche difficile

Le merlu aura été moins abondant dans le Canyon de Capbreton pendant la saison 2019 qui s’achève même si les pêcheurs espèrent encore une amélioration en toute fin de campagne.

La production globale de merlu de ligne de St Jean de Luz s’élève à 185 tonnes au 22 août contre 252 tonnes à la même date l’an passé, soit une baisse de près de 30% compensée en partie seulement par un prix moyen en hausse de +16%.

La plupart se sont diversifiés sur le thon blanc (germon) pour palier à ce manque de merlu.

Une unité supplémentaire est venue se joindre à la pêcherie du merlu de ligne de St Jean de Luz, le navire SAMATHEO II, bateau neuf exploité par Patrick Lespielle, portant ainsi le nombre d’utilisateurs de la marque collective à 23 (nombre de bateaux).

 

campagne de pêche 2019

0

Posted:

Categories: Actualités

L’OP Pêcheurs d’Aquitaine adhère à l’Association APROMER

Créée en 2001 pour la promotion des démarches qualité sur les poissons de ligne de l’ex Région Poitou-Charentes, l’Association APROMER s’ouvre désormais aux acteurs du sud de la nouvelle Région « Nouvelle Aquitaine ».

L’OP Pêcheurs d’Aquitaine qui porte la marque « merlu de ligne de Saint Jean de Luz » y adhère depuis le mois de novembre pour permettre un partage des expériences entre les différentes démarches de Royan à Saint Jean de Luz. Des projets communs de communication pourront aussi être montés à moyen terme, facilités par la complémentarité des produits : merlu au sud, bar et maigre en Charentes.

En savoir plus : Page Facebook Association APROMER

Crédit Photo © Fabrice Gass – Iodé Magazine

0

Posted:

Categories: Actualités

De nouveaux producteurs en 2018

Nouvelles unités en vue !

L’année 2018 a vu l’arrivée de nouveaux navires actifs sur la pêcherie du merlu de ligne de St Jean de Luz : Le POURQUOI PAS deuxième navire de M. Jean Baptiste Alsuguren et le TXARRA.

Viendront bientôt s’ajouter 4 nouvelles unités, signe du dynamise de la pêcherie : le LAPURDI, petit bolincheur reconverti à la ligne à merlu, le CLOE de M. Guillaume Chausse, jeune patron de pêche qui acquiert ainsi son premier bateau, le MESCALEROS et le GEROA.

La pêcherie attire les jeunes pêcheurs qui préfèrent le rythme d’une pêche journalière à celui de la pêche au large où il faut souvent rester plusieurs jours en mer.

0

Posted:

Categories: Actualités

Le merlu de ligne de St Jean de Luz reconnu par la fondation SLOWFOOD

Le merlu de ligne de St Jean de Luz a fait son entrée dans « l’Arche du Goût » de la fondation Slowfood le 7 juin 2018.

Slowfood valorise les saveurs et les traditions locales de chaque terroir et de chaque culture auprès d’un réseau international. La fondation milite pour la défense et la promotion d’une alimentation bonne, propre et juste.

Pour de plus amples informations sur la fondation Slowfood : https://slowfood.fr/

L’OP Pêcheurs d’Aquitaine porteur de la marque « merlu de ligne de St Jean de Luz » a eu l’occasion de faire une présentation aux adhérents de l’Association Bizi Ona (Slowfood Pays Basque) lors d’une soirée dédiée à la marque le 7 juin 2018.

La suite de la démarche consistera à faire reconnaitre le merlu de ligne de St Jean de Luz en tant que « Sentinelle Slowfood » c’est-à-dire une production traditionnelle rare qui doit être sauvegardée.Crédit Photo : @Catherine Marchand

0

Posted:

Categories: Actualités

Au banc d'essai !

Un jury d’experts composés de grands Chefs du Sud-Ouest et présidé par Fabrice IDIART ont noté à l’aveugle le merlu de ligne de Saint Jean de Luz selon des critères organoleptiques lors d’un test organisé par le magazine Gourmets de France au Lycée hôtelier de Biarritz.
Notre produit a reçu une excellente note 4,1/5 !

Retrouvez l’intégralité du test, commentaires des Chefs et idée recette en cliquant ici !

APPRÉCIATION GÉNÉRALE

Le merlu de ligne de Saint Jean de Luz a emballé un jury qui a flashé sur les atouts de ce poisson : des ouïes très rouges et des écailles brillantes et raides.

0

Posted:

Categories: Non classé

Bilan 2017

Avec 294 tonnes de merlu de ligne de Saint Jean de Luz vendus sous la criée de St Jean de Luz / Ciboure en 2017 il s’agit une nouvelle fois d’une bonne année (248 tonnes en 2016).

Mais compte tenu de l’augmentation du nombre de navires pratiquant cette pêche les rendements ont été plutôt à la baisse en raison de conditions de pêche moins favorables.

La campagne 2018 a démarré sous les mêmes hospices dans des conditions météorologiques très mauvaises qui ont retardé la saison.

En ce mois de mai un peu plus clément, les pêches sont à nouveau bonnes et régulières ce qui promet des prix intéressants en poissonnerie rendant accessible cet excellent poisson pour toutes les bourses !

16 navires sont actuellement en campagne et 3 nouveaux devraient les rejoindre en cours de saison.

0

Posted:

Categories: Non classé